Concordance des temps

Quelques règles quelque peu en vrac de concordance des temps:

  • Il ne peut pas y avoir d’indicatif futur ou de conditionnel (« Les si n’aiment pas les -rai(s). ») après un si de condition (qui s’élide obligatoirement devant « il » et « ils »).
    • S’il fait beau, nous viendrons vous voir.
    • S’ils étaient venus, nous serions restés plus longtemps.
  • Le futur du passé est le conditionnel.
    • Ses parents savaient qu’elle deviendrait une artiste de talent.
  • La conjonction « après que » est suivie de l’indicatif (à l’inverse de « avant que »).
  • Certains subordonnants sont toujours suivis du subjonctif, comme « bien que » et « quoique ».
  • Dans une concordance stricte, on emploie le subjonctif imparfait et plus-que-parfait si le verbe principal est au passé.