Grammaire

Les trois genres

Il y a en grec ancien – comme par exemple en allemand et en latin – trois genres:

  • le masculin
  • le féminin
  • le neutre

Dans le vocabulaire ou dans les dictionnaires, on indique le genre au moyen de l’article défini (= le, la, les en français) placé devant les noms:

  • [ho] pour le masculin (= allemand der)
  • [hē] pour le féminin (= allemand die)
  • τὸ [to] pour le neutre (= allemand das)

Les trois nombres

En grec ancien, en plus des deux nombres que vous connaissez bien, le singulier et le pluriel, il en existe un troisième: le duel.

Le duel est utilisé (facultativement) pour les groupes de deux entités naturelles (les mains, les pieds, les oreilles…) ou accidentelles.

nominatif-vocatif-accusatif génitif-datif sens
1re déclinaison τὼ κεφαλά τοῖν κεφαλαῖν ‘les deux têtes’
2e déclinaison τὼ λόγω τοῖν λόγοιν ‘les deux discours’
3e déclinaison τὼ κόρακε τοῖν κοράκοιν ‘les deux corbeaux’

Les cinq cas

En grec ancien – comme par exemple en latin, en allemand, en russe ou en sanskrit –, les noms et les adjectifs se déclinent; c’est-à-dire que leur terminaison change selon leur fonction dans la phrase. Ces différentes formes correspondant à des fonctions différentes sont appelées des cas. En grec ancien, il y a cinq cas:

  • le nominatif (fonctions: sujet et attribut du sujet)
  • le vocatif (fonction: apostrophe/interpellation)
  • l’accusatif (fonctions: CVD; CP temps-durée)
  • le génitif (fonctions: CN prép. avec «de»; CP temps-moment)
  • le datif (fonctions: CVI; CP moyen/manière)

Quand le sujet est au neutre pluriel, le verbe s’accorde au singulier: τὰ ζῷα τρέχει ‘les animaux courent’.
 L’attribut du sujet ne prend pas de déterminant.
Cas et fonctions – exercices
Le génitif – exercices

Les prépositions

La plupart des prépositions peuvent aussi être employées comme adverbes et comme préverbes.
Plusieurs prépositions peuvent être suivies de plusieurs cas avec souvent des sens différents.

Certaines prépositions sont suivies de l’accusatif:
ἀμφί ‘autour de’, ἀνά ‘en remontant le long de, par’, διά ‘à cause de’, εἰς ‘vers, dans (avec mouvement)’, ἐπί ‘sur, vers, contre’, κατά ‘en descendant, selon’, μετά ‘après’, παρά ‘auprès de (avec mouvement)’, περί ‘autour de, environ’, πρός ‘vers’, ὑπέρ ‘au-delà de’, ὑπό ‘sous, à l’époque de’

Certaines prépositions sont suivies du génitif:
ἀντί ‘au lieu de’, ἀπό ‘depuis, loin de’, διά ‘à travers’, ἐξ/ἐκ ‘hors de’, ἐπί ‘sur’, κατά ‘en bas de, sur’, μετά ‘avec’, περί ‘au sujet de’, πρό ‘devant, avant, pour’, ὑπέρ ‘au-dessus de’, ὑπό ‘par (complément d’agent)’

Certaines prépositions sont suivies du datif:
ἐν ‘dans (sans mouvement)’, παρά ‘auprès de (sans mouvement)’, σύν ‘avec’

Les trois déclinaisons

En grec, il y a trois déclinaisons différentes. C’est à la terminaison du génitif qu’on reconnaît une déclinaison (sauf pour les noms masculins de la première déclinaison qui ont leur génitif en -ou).

nombre cas
singulier N -η / -α -ος -ον -ς / V̄
V -η / -α -ον / = nom.
A -ην / -αν -ον -ν / -α
G -ης / -ας -ου -ος
D -ῃ / -ᾳ -ῳ
pluriel N -αι -οι -ες
V -αι -οι -ες
A -ας -ους -(ν)ς / -ας
G -ων -ων -ων
D -αις -οις -σι(ν)

Les formes séparées par des barres obliques (« / ») sont des variantes.
Quand il y a deux cases pour un cas d’une déclinaison, la case de droite vaut pour les neutres.
V̄ = allongement de la voyelle
∅ = pas de désinence
Tableau des déclinaisons
Le déterminant défini
À la 3e déclinaison, souvent les consonnes finales du radical disparaissent au nominatif.
Au neutre, le nominatif, le vocatif et l’accusatif sont toujours identiques et, au pluriel, cette forme commune est toujours en -α.
Au pluriel, le vocatif est toujours identique au nominatif.
Le génitif pluriel est toujours en -ων.

Le verbe

Les trois voix

  • l’actif (λούω ‘je lave’ | φέρω ‘je porte’ | φυλάττω ‘je protège’)
  • le moyen (λούομαι ‘je me lave’ | φέρομαι ‘je porte sur/avec/pour moi | φυλάττομαι ‘je me protège’)
  • le passif (λούομαι ‘je suis lavé(e)’ | φέρομαι ‘je suis porté(e)’ | φυλάττομαι ‘je suis protégé(e)’)

Certains verbes apparaissent exclusivement ou essentiellement à la voix moyenne: βούλομαι ‘je veux’, γίγνομαι ‘je nais, je deviens’, εὔχομαι ‘je prie’…
Le passif a une forme différente de celle du moyen seulement au futur et à l’aoriste.
Les voix en grec ancien | Les voix en grec ancien

Les trois aspects

  • le présent et l’imparfait (déroulement et durée)
  • l’aoriste (action envisagée pour elle-même)
  • le parfait (état permanent ou résultat durable d’une action achevée)

Les six temps

  • primaires
    • le présent
    • le parfait
    • le futur
  • secondaires
    • l’imparfait
    • l’aoriste
    • le plus-que-parfait

Les six modes

  • formes personnelles
    • l’indicatif (constatation des faits)
    • l’optatif (souhait / possibilité)
    • le subjonctif (attente / volonté)
    • l’impératif (ordre)
  • formes nominales
    • l’infinitif (nom du verbe)
    • le participe (adjectif du verbe)

L’augment

L’augment est un élément ajouté aux verbes aux temps du passé. Il est quelque peu comparable au préfix ge- en allemand.
Si le verbe commence par une voyelle, on ajoute un élément ἐ- au début du verbe; cet ἐ- ajouté est appelé augment syllabique.
Si le verbe commence par une voyelle, cette voyelle initiale est allongée; cet allongement est appelé augment temporel.
Si le verbe est composé, l’augment se place entre le préverbe et le radical (cf. en allemand p.ex. aufgepasst).

L’ordre des mots

Grâce aux déclinaisons, l’ordre des mots en grec est plutôt libre. On observe cependant certaines tendances.

  • Le sujet se trouve en général au début de la phrase.
  • Le verbe se trouve en général à la fin de la phrase.
  • L’attribut du sujet n’est jamais précédé de l’article.
  • L’adjectif épithète se place en général avant le nom qu’il complète.
  • Le complément du nom au génitif se place en général entre le déterminant et le nom (ex. τὸ τοῦ δούλου ἔργον). Il peut toutefois aussi se trouver après avec normalement répétition du déterminant (ex. τὸ ἔργον τὸ τοῦ δούλου), mais aussi parfois sans (ex. τὸ ἔργον τοῦ δούλου).
  • Les phrases sont liées entre elles par des particules.